Gaz de schiste : le danger n’est pas complètement écarté en France

L’info en bref, lue sur actu-environnement.com

Le ministère de l’Ecologie a annoncé que 3 permis de recherche seraient abrogés : Nant, Villeneuve-de-Berg et Montélimar. Nicolas Sarkozy, lors d’un déplacement dans la région, a tenu à laisser la porte ouverte à d’autres techniques d’exploration.

Selon Nicolas Sarkozy, « en prenant cette décision, nous ne tournons pas le dos au progrès. L’exploitation des ressources en hydrocarbures contenues dans notre sous-sol est un enjeu stratégique pour notre pays. Mais pas à n’importe quel prix ». Il attend que soit « démontré que les techniques disponibles pour l’exploitation de ces ressources sont respectueuses de l’environnement, de la complexité des sols et des réseaux hydrologiques ».

Non au gaz de schiste... jusqu'à quand ?

Lundi, Total s’est dit  »très surpris » par cette annonce : « nous attendons de recevoir la notification de cette abrogation pour comprendre sur quelles bases légales ce permis serait abrogé ». Dans le rapport remis au ministère le 12 septembre dernier, le groupe indiquait que  »les techniques utilisées pour ces tests de production seront fonction des caractéristiques du (ou des) réservoir identifié et des techniques qui seront alors disponibles et autorisées par la loi ».

La prudence reste de mise ; la victoire n’est pas totale car 61 autres permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux restent valides..

Affaire à suivre de très près…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s