#devperso : gérer les gens négatifs

Développement personnel : 5 trucs pour gérer les gens négatifs autour de soi.
Quand vous commencez à travailler sur vous en développement personnel, il peut être frustrant de se rendre compte que tout le monde ne vous a pas suivi automatiquement dans cette spirale de pensée positive. Vous avez beau chercher le verre à moitié plein et voir la vie du côté du JBN (le Journal des Bonnes Nouvelles), vous allez inévitablement rencontrer des gens mesquins, hostiles ou carrément méchants.

Avoir à gérer la négativité des Autres alors que vous êtes en pleine quête de pensée positive va souvent vous demander d’ajuster votre opinion sur la négativité.
Ainsi, quand vous rencontrez une personne négative, il est important de garder en mémoire quelques croyances positives sur la négativité qui vont vous permettre de vous apaiser. Ainsi, au lieu de vous laisser contaminer par leur mauvaise énergie, vous restez dans votre spirale positive de développement personnel.

Voici quelques phrases positives qu’il est bon d’avoir en tête chaque fois que quelqu’un vous frustre, vous ennuie ou pire, vous blesse.

1. Peut-être ne comprendrez-vous jamais complètement pourquoi les Autres agissent de la sorte
Vous n’êtes pas « les Autres ». Vous ne pouvez pas vous mettre à leur place à 100%, jamais ! Vous avez vos croyances et vos valeurs ; ils ont leur propre système et leurs filtres.
Aussi, même si l’Autre a une très bonne raison d’agir comme un enf*** envers vous, vous n’en connaîtrez jamais la cause exacte.
Alors ne perdez pas votre temps à trop vous souciez du « pourquoi » il agit ou vous parle comme ça.
Concentrez-vous plutôt sur vos propres opinions et comportements, c’est-à-dire ceux qui sont réellement pertinents pour votre développement personnel, ceux qui influent véritablement sur votre vie et que vous pouvez améliorer.

2. Vous avez le choix dans la façon dont vous allez gérer la situation
La 1ère réaction, celle du reptilien, va bien sûr être d’envoyer l’Autre sur les roses, de répondre à son impolitesse par une phrase encore pire. Vous avez le droit de ressentir l’émotion du reptilien, mais décider de ne pas cracher votre venin. Ainsi, vous choisissez de ne pas focaliser sur la réaction immédiate mais sur la suite à donner à cette agression.
Vous pouvez choisir de faire toute une montagne de ce qui n’est qu’une petite colline et rester englué dans la négativité, ou vous retournez gentiment dans votre état de paix intérieure et d’acceptation (j’accepte que je ne peux pas changer les Autres). Vous choisissez ainsi de mettre votre énergie où elle est constructive pour vous.
La force du développement personnel, c’est de ne plus se laisser atteindre par les Autres. Vous êtes toujours libre de choisir de quelle manière vous vous laissez affecter (ou pas !) par une situation potentiellement bouleversante.

3. L’Autre aussi fait ses choix, et il est libre de prendre ses propres décisions.
La liberté de penser est une bonne chose pour vous ; elle l’est tout autant pour l’Autre ! Bien sûr, vous êtes persuadé que votre opinion est la meilleure, que votre analyse est plus fine, que vous avez la solution pour l’Autre. Mais imaginez 5 minutes un monde dans lequel il n’y aurait qu’idée positive et gentillesse… vous deviendriez fou avant l’heure !

Bien sûr qu’il est nécessaire de penser positif, d’agir avec bienveillance dans les situations qui comptent le plus pour vous. Mais quand même, n’est-il pas reposant de savoir que je peux m’accorder une minute de pétage de plomb en règle, une montée de larmes ou un mot bien gras pour exprimer ce que je ressens ?
Bien sûr que je préfère rester en énergie positive à chaque instant, mais quand ce n’est pas possible, je suis content de savoir que j’ai l’option « craquage ». Si je possède cette option, alors je dois accepter que l’Autre l’ait aussi !
Encore une fois, la liberté de penser est une chose merveilleuse, mais vous n’êtes libre que de choisir votre propre chemin, pas celui des Autres.

4. Il y a du beau en chaque personne, si on prend la peine de le chercher.
Même la plus vulgaire et la plus négative des personnes que vous connaissez possèdent des qualités. Evitez les raisonnements « ou tout blanc, ou tout noir » et résister à la tentation de coller une étiquette « personne négative » à quelqu’un. L’exercice consistant à chercher le positif chez quelqu’un peut vous aider à vous sentir mieux (spirale de pensées positives).
Nous sommes tous dotés de bonnes et de mauvaises qualités. En y regardant d’un peu plus près, vous arriverez à trouver du positif même chez quelqu’un qui vous a fait du tord. De la même manière que vous aimeriez qu’on se souvienne de vous pour vos bons côtés, il en est de même pour les Autres ! Je suis plus que mes erreurs, mes peurs et mes ignorances ; l’Autre aussi.

Il est plus facile d’oublier et de pardonner quand on réussit à voir le beau là où il est difficile de le trouver au premier abord. On se sent plus léger et on évite de plonger dans la spirale de négativité.

5. La manière dont les autres agissent autour de nous est une projection de ce que nous ressentons à l’intérieur de nous.
C’est la pilule la plus dure à avaler, mais les comportements que nous suscitons chez les autres ont beaucoup à voir avec nos propres systèmes de pensée, nos croyances et nos attentes.
Bien que les Autres aient leur libre arbitre, nous avons tendance à croiser la route des Autres quand leurs choix résonnent avec notre état émotionnel intérieur.
Exemple 1 : si j’ai décidé que telle personne était négative, il est probable que cette personne soit effectivement négative chaque fois que j’interagis avec elle.
Exemple 2 : en ce moment, je me trouve moche. Je ne suis pas ok avec mon apparence. Les Autres vont alors remarquer ce qui m’embarrasse et que j’essaie pourtant de cacher.

Et là, n’est-il pas merveilleux de se frotter à des gens négatifs ? Ne vont-ils pas nous mettre face aux éléments de notre système de pensées qu’il nous reste à régler ? Ainsi, je suis en mesure de découvrir des nouvelles croyances limitantes qui pouvaient me bouffer la vie jusqu’alors. Et les changer en croyances mobilisantes.

 

Pour conclure, gardez à l’esprit que le développement personnel peut aussi être de traiter la mesquinerie, la méchanceté et la négativité des Autres . Que c’est une compétence précieuse que vous pouvez choisir de connaître et de maîtriser.

@ArmelleElghozi (me suivre sut Twitter)
#devperso

(Traduction libre d’un article lu sur the-open-mind.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s