@mvtcolibris Nous sommes la nature – Rencontre entre le pirate et le paysan

Le site du Mouvement des Colibris propose 25 min d’échanges entre le paysan Pierre Rabhi  et le pirate Paul Watson. L’un prône la sobriété heureuse sur terre et une autre manière de vivre son rapport à la nature ; l’autre se bat sur les océans pour préserver la biodiversité marine.

Cette rencontre entre le fondateur du Mouvement des Colibris et le fondateur de Sea Shepherd va à l’essentiel : qu’est-ce qui empêche l’être humain aujourd’hui de prendre la pleine mesure de l’urgence écologique ? Comment redonner du sens, sur une terre qui peut se passer de nous, alors que nous ne pouvons pas nous passer des richesses de la terre ?

Il existe 2 visions de la vie sur terre : la vision anthropocentrique et la vision biocentrique :

Vision anthropocentrique Vision biocentrique
Vision des sociétés modernes Vision des sociétés indigènes
« Nous sommes le centre de la création » « Nous sommes une partie d’un ensemble plus grand que nous »
Tout évolue autour de nous ; nous sommes les plus importants Nous sommes tous interconnectés
Toutes les grandes religions sont anthropocentriques Les cultures chamaniques sont biocentriques
L’humain est au centre de tout L’humain se place dans un ensemble plus grand, dans une associativité de tous les éléments au service de la VIE

Voici en quelques idées clés les grandes différences qui font que la vision anthropocentrique court à la perte de l’humanité. La vision des sociétés modernes est renforcée par notre système éducatif : l’éducation des enfants supprime leur approche intuitive à la Nature.

Certaines espèces peuvent vivre sans nous alors que nous ne pouvons pas vivre sans elles. Ces espèces sont donc plus importantes que nous (les abeilles, les arbres, l’herbe). L’Homme ne comprend même pas ces relations vitales pour sa propre survie. Pire, il ne respecte pas ces relations, cette harmonie nécessaire à la survie de l’Humanité.

NOUS SOMMES LA NATURE ; je suis une oeuvre de la Nature. Il existe une forme d’arrogance de l’être humain. Pourtant, admirer la nature revient à admirer l’être humain. L’écologie concerne tout le monde.

Pour Pierre Rabhi, il faut enseigner aux enfants qu’ils sont la Nature, qu’ils doivent en prendre soin pour bien vivre. Aborder la nature avec Amour et Compassion est le seul moyen  de supprimer la dualité qui existe aujourd’hui.

Pour Paul Watson, les enfants naissent avec une approche intuitive et juste du rapport à la nature. Cette approche naturelle est supprimée par notre système éducatif. Le fondateur de Sea Shepherd invite tous les adultes à écouter les enfants leur parler des océans, de la Nature. Ils ont la vision juste.

Marc de la Ménardière, journaliste pour cette entrevue superbe entre le pirate et le paysan, conclut par cette phrase : « Il n’y aura pas de paix sur Terre, tant qu’on aura pas fait la paix avec la Terre. »

@ArmelleElghozi

Crédits
Entretien réalisé par Emmanuel Chevilliat, en partenariat avec Zango média
Interview : Marc de La Ménardière
Montage : Victorien Tardif
Tournage : Zango média
Animation : Colin Barbier
Musique : Alain Féral
Traduction : Thibault Chazal et Élisa Deboves
Images : Home (avec l’aimable autorisation de Goodplanet), Planète Océan, En Quête de Sens, Le dernier Pirate, Sea Shepherd a Movement
Photos : Ultreïa

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s