Consomaction : se nourrir et faire le choix du mieux plutôt que du « plus de quantité et moins cher »

Nos aliments ne nous nourrissent plus.

Dans les pays occidentaux, les gens mangent majoritairement à leur faim et pourtant ont de nombreuses carences en vitamines et minéraux, même quand ils mangent 5 fruits et légumes par jour.
Pourquoi de telles carences alimentaires ?

Les aliments ont perdu jusqu’à 75 % de leur valeur nutritive.

Pour avoir autant de vitamine C que dans 1 pomme des années 1950, il faut aujourd’hui en consommer 100 !

Vitamine A de l’orange de la même époque il faut en manger 21 !

Le brocoli a perdu 63% de sa teneur en calcium et 50% de sa valeur en vitamine A.

Le blé a perdu 28% de son fer et 36% de son sélénium

La tomate a perdu 50% de sa valeur en calcium et magnésium.
La révolution agricole des années 1950 (mécanisation, recherche variétale et monoculture) a permis plus de rendement, et moins de dépenses pour le consommateur : en 1950, l’alimentation représentait 50% du budget d’un ménage ; aujourd’hui elle ne représente plus que 13%…
Agriculteurs pris dans un cycle infernal : produire toujours plus, ce qui fait s’effondrer les cours mondiaux. 

Paradoxe du consommateur : il veut de la qualité à moindre coût.
Peau sèche, fatigue chronique, cholestérol, tendinites, rhume à répétition. Toutes les pathologies chroniques sont des signes de nos carences.

Nos problèmes de santé sont directement liés à ce que nous mettons dans nos assiettes.
Exemple : La qualité de l’œuf dépend de ce que picore la poule. La majorité des poules picore du soja et/ou du maïs, saturé en oméga 6.
Nos aliments nous rassasient mais ne nous apportent plus l’essentiel des vitamines et micro nutriments.
Donald Davis, chercheur aux USA

Il remet en cause la course au rendement (exemple avec des brocolis hybrides plus rentables pour l’agriculteur mais ont une moindre teneur en 10 vitamines et minéraux)

Théorie soutenue : l’effet de dilution = « plus vous augmentez la productivité d’un champ, plus la teneur en nutriments des produits cultivés baisse. »
Les exploitations agricoles ont des tailles parfois démesurées aux USA : 24 000 hectares de brocolis pour 1 exploitation en Californie.
Le paysan devient agriculteur, voire chef d’exploitation. L’INRA a sélectionné des plantes rentables et a donc plus ou moins tué les nutriments de nos assiettes. L’INRA assume le fait que la qualité nutritionnelle n’est pas prioritaire !!! On lui préfère la résistance aux insectes et la maturité tardive…

Les croisements de variété appauvrissent les fruits. Merci l’inra !
Les goûts des consommateurs incitent les producteurs à produire plus, plus vite et sur une seule variété qui se vend (exemple avec l’abricot « blushé » appelé Berga rouge).

La loi du marché au détriment de la valeur nutritionnelle.

Si le consommateur se mettait à choisir ses fruits et légumes pour leurs valeurs nutritionnelles, il faudrait 20 ans aux producteurs pour s’adapter !
Dominique Florian chercheur en agriculture biologique 

Un verger bio produit 10 fois moins que l’agriculture productiviste mais les nutriments sont 3 fois plus nombreux dans les fruits et légumes biologiques.

La solution idéale : jardiner soi même un potager bio. C’est encore le plus rentable et c’est tellement bon de jardiner pour évacuer le stress. Sinon, si vous n’avez pas de contrainte budgétaire, faites le choix du bio. Enfin, avec contraintes budgétaires, cherchez les producteurs parmi les étals du marché : ils sont généralement des producteurs raisonnés avec des produits locaux et de saison.
@ArmelleElghozi
Source « Manger plus pour se nourrir moins » – Docu France 5 du dimanche 03/04 de Maelle Joulin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s