#dette #ecologique de la planète, chaque année un peu plus tôt #overshoot

La dette écologique, c’est chaque année, la date à partir de laquelle nous vivons à crédit. Nous empruntons plus que nous donnons à la terre, qu’il s’agisse de ressources naturelles que nous puisons, de déchets stockés ou encore de dégradations que nous faisons subir à la Terre. C’est chaque année un anniversaire lugubre que cette date fatidique où on passe en dette écologique.

Chaque année, la date du début de la dette écologique avance un peu plus.

2016 : lundi 8 août, nous entrons en dette écologique
2015 : 13 août
2014: 19 août
2013: 20 août
2012: 22 août
2011: 27 septembre
2010: 21 août
2009: 25 septembre

Au début des 1960’s, la planète disposait d’une importante réserve écologique, signe que l’humain consommait moins de ressources que la terre n’en produisait. Cette époque est révolue depuis longtemps : 45 ans plus tard, l’empreinte écologique mondiale dépasse de 30% la capacité des ressources minérales et biologiques à se régénérer.

La situation peut paraître sans issue ; des solutions existent à tous les niveaux, heureusement !
Aller voir le documentaire Demain est une bonne manière de commencer votre changement personnel de façon positive, optimiste et réfléchie. Vous verrez même que c’est à l’échelle humaine, familiale que les changements sont les plus probants, les résultats les plus faciles à valoriser.

Il est plus facile de suivre des exemples qui fonctionnent que de commencer seul, à partir de rien. Je vous propose donc de commencer par suivre les exemples suggérés par Demain le film : c’est écologique, économique et bon pour le moral 🙂

  • L’association WWF propose des pistes plus globales pour combler l’écart croissant entre l’empreinte écologique des humains et les ressources disponibles :
  • Penser les villes en favorisant les déplacements piétons / vélos / transports, au détriment de la voiture individuelle.
  • Reprendre le contrôle des terres en jachère, abîmées, pour augmenter la  production agricole.
  • Isoler (enfin !) les bâtiments d’habitation et les immeubles de bureau, commerciaux
  • Récupérer les déchets des uns pour les réutiliser pour les autres (les déchets des particuliers peuvent servir de chauffage, selon diverses techniques non gourmandes en énergie).
  • Manger local, de saison, et si possible bio. Optimiser les distances de transport des aliments valorisent de surcroît l’activité locale.
  • Investir massivement dans les énergies renouvelables
  • Découvrez le mouvement des Colibris : Créé en 2007 sous l’impulsion de Pierre Rabhi, Colibris se mobilise pour la construction d’une société écologique et humaine. L’association place le changement personnel au cœur de sa raison d’être, convaincue que la transformation de la société est totalement subordonnée au changement humain. Colibris s’est donnée pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective… découvrir plus

L’échelle de la collectivité est une dimension plus lourde à mettre en place ; les pouvoirs politiques sont souvent les premiers freins au changement… quand ça ne rencontrent pas leurs envies de pouvoir à court terme…Alors changeons à notre échelle pour les obliger à nous suivre.

@ArmelleElghozi
#detteecologique
#consomaction
#EveilDesConsciences

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s